((/public/peur_du_noir.jpg|peur_du_noir.jpg)) c’est le titre du génial livre de Sylvie Testud. Génial pour moi en tout cas, Sylvie est mon double, jamais je n’ai lu un livre où j’ai eu autant l’impression que j’aurais pu parler a la place de l’auteur, et là vous vous dites « elle doute de rien l’autre si elle veux elle se la pète » Sauf que rien de condescendant là dedans, Sylvie Testud a écrit ce livre en s’inspirant de sa vie de flippé de sa race, d’angoissée profonde…tout comme moi. __Présentation de l’éditeur__  » T’as peur, t’as peur de tout, sauf du ridicule « , m’a dit mon copain qui est d’une mauvaise foi sidérante!  » Il n’y a aucun danger dans cette maison, à part toi! « , il a rajouté. Mon copain dit que je suis une trouillarde, et ça m’énerve ! Si le courage peut se mesurer à la peur à surmonter, alors je me proclame la fille la plus courageuse du monde. Je ne suis quand même pas la seule fille qui balise à l’idée de dormir seule? Je ne suis pas la seule fille à dire que se garer dans un parking non surveillé, la nuit, ça fout les jetons ? C’est pas moi qui invente les cambriolages ? les dingues qui vous guettent au coin de la rue? les monstres pervers pires que des loups ? C’est pas moi qui invente les tempêtes de neige et les maladies fulgurantes ?  » Alors? Ça peut arriver ou pas. ? « , j’ai demandé à mon copain, , un jour.  » Le pire n’est jamais sûr, la peur n’évite pas le danger « , il m’a répondu . Ça m’a encore plus énervée. Flippée, Sylvie Testud ? Le Ciel t’aidera est l’histoire de sa vie quand elle ne joue pas un rôle sur un plateau, c’est l’histoire d’une fille trop imaginative qui rêve de mourir centenaire et dans son lit. Alors elle se bat comme un diable: elle planque des couteaux sous ses matelas, elle se balade avec un ravissant pistolet de dame, elle s’entraîne au sabre sur ses plantes vertes. C’est vrai qu’elle est Flippée, mais il y a quand même des trucs bizarres… Son copain, lui, trouve que tout est normal, à part elle. extraits du livre __La phrase à retenir__ J’étais morte de trouille à l’idée de sortir de chez moi. __La phrase à retenir__ Quand j’ai peur, je fais tout plus vite. __La phrase à retenir__ Quand je suis seule dans l’appartement, je m’empêche de dormir pour écouter les bruits. __Morceau choisi__ Du fond du couloir où nous nous étions serrées l’une contre l’autre,j’ai pris mon élan. Je me suis mise à taper des pieds sur le carrelage. Je marchais comme marchent les adultes. Je me suis mise à faire du bruit. Beaucoup de bruit.J’ai attrapé une casserole dans la cuisine.J’ai brandi la casserole. Je me suis ruée contre la porte.J’ai frappé la porte avec la casserole.J’ai pris une grosse voix d’homme. – page : 10 – éditeur : Fayard – date d’édition : 2005 – __Morceau choisi__ Je vais me coucher dans la chambre de ma grand-mère. Dès que je suis seule, je change de chambre. La mienne est au fond de l’appartement. Je n’entends pas bien les bruits qui font peur de ma chambre. De celle de ma grand-mère,j’entends beaucoup mieux en revanche. Elle est tout près de l’entrée.J’ai baptisé cette pièce ‘chambre de ma grand-mère’ quand elle est venue chez moi. – page : 98 – éditeur : Fayard – date d’édition : 2005 – Voila Sylvie a concentré en un livre ce que je suis au plus profond de moi lorsque je n’ai pas mon Nionel avec moi, une pauvre névrosée qui peux passer des semaines entière a ne pas dormir ou alors avec la télé, les lumières allumées et la main sur le téléphone a se réveiller dix fois en sursaut au moindre bruit de souris et là il est juste parti en formation pour un an et demi….